Léon de B, le nouveau concept de snacking ultra-frais à Paris !

Depuis que j’ai repris le sport, j’ai l’impression qu’une conspiration est à ma porte pour ne me laisser aucun moment de répit et encore moins le temps de faire mes squats et mon cours de Jumping. Je cours tout Paris pour des entretiens d’embauche et j’essaye de me mettre à jour sur les tableaux croisés dynamique sur excel… Heureusement certains soirs c’est repos ou presque lorsque je teste de nouvelles adresses pour le blog, alors hop aujourd’hui je vous embarque avec moi pour découvrir le nouveau concept Léon de B à Paris !

Joue-là comme un belge

Impossible de passer à côté, nous connaissons tous les rayures vertes et blanches de l’enseigne la plus belge de France : Léon de Bruxelles avec ses traditionnelles Moules-Frites des familles. Et bah figurez-vous que je ne vais absolument pas vous parler de ça, parce que sinon ça serait beaucoup trop facile. Non à la place je prends mon plus beau clavier et vous parle du nouveau dans la famille Belge : Léon de B, le petit frère super stylé qui a fait ses études à l’étranger et reviens avec un swag de velours poser ses valises en France sans pour autant oublier la famille (si si).

Fini les tabliers verts, la déco en bois et l’esprit Brasserie, Léon de B c’est tout nouveau et tout frais, après une première ouverture à Lyon il y a deux ans, la formule snacking ultra-frais est finalement prête pour débarquer à Paris dans le tout nouveau spot en effervescence du 19e : le boulevard Macdonald. Pile en face de l’UGC Ciné Cité et du premier magasin Leclerc à Paris depuis 25 ans, retrouvez désormais la terrasse la plus hype du quartier.

Un style épuré et branché

de la Scandinavie en passant par Brooklyn

Dans un esprit loft new-yorkais ultra tendance et une déco épurée et scandinave, Léon de B veut séduire une cible plus urbaine et plus jeune, c’est aéré, c’est adapté à la superficie parisienne et c’est également décoré avec soin et humour par la dessinatrice Claire Faÿ dont on retrouve des dessins sur l’ensemble des murs du concept.Pas difficile de s’imaginer tranquille en terrasse à déguster les bières belges de la maison en pression en picorant les planches de terrine, rillettes de maquereaux où de saucisse sèche à partager.

Léon de B se veut ouvert et surtout transparent : trois fenêtres donnent d’ailleurs vue sur les cuisines. Parce que comme le dit Laurent Gillard, le grand patron de Léon, « On a rien à cacher chez Léon! » et c’est vrai, j’ai même eu la chance de visiter les cuisines : tout est beau, et bien organisé, on pourrait presque croire que c’est presque trop simple pour une cuisine parisienne, mais un oeil sur le menu, on comprend mieux : Léon de B c’est aussi une carte courte qui mise sur l’ultra-fraîcheur des produits.

Des frites fraîches préparées à la minute

plutôt deux fois qu’une

Et pour la fraîcheur des produits, ils rigolent pas trop chez Léon de B : les moules sont pêchées, sélectionnées et goutées (par toute l’équipe dirigeante à 10h du mat’ ahaha) 48 h avant qu’elles ne soient dans notre assiette. Léon ne travaille qu’avec des fournisseurs de qualité (familiaux ou de Rungis) et c’est pareil pour les pommes de terre !
De la famille des Bintje, parfaites pour les frites, elles sont un peu le diamant amidonné de cette nouvelle adresse, cuites en deux fois dans du gras de boeuf : la première fois 1 à 2 heures avant l’heure du rush et la seconde fois à la minute pour garantir des frites chaudes mais également cuites à la perfection : croustillantes et moelleuses à l’intérieur (la double cuisson, une technique bien connue des amateurs de boulettes de viandes).

Pour ce qui est du gras de boeuf, je vous assure qu’on sent la différence et quelle différence, j’ai failli lécher l’assiette (après avoir nettoyé méticuleusement tous mes doigts) ! Surtout que Léon de B a son petit truc en plus (encore!) c’est son sel créé sur mesure pour l’adresse, un sel avec des notes d’agrumes <3

Les frites fraîches !

Gros coup de coeur pour le Fish & Frites, un morceau d’églefin sauvage (selon arrivage) avec une panure façon tempura, qui donne à ce plat ses lettres de noblesse. SRSLY le poisson est tendre et tellement léger que les Anglais vont en perdre leur Shakespeare, adieu le gras et le bide gonflé.
On peut d’ailleurs retrouver le Fish dans le Burger Fish avec sauce tartare et bacon (ou sans), on s’est régalé (mais on regrette un peu le pain du burger, pas encore au top). Pour les Fishophobes il existe également un burger pur boeuf, une sélection viandes et également des salades dont la Veggie est une de mes favorites (tartines de fromages frais, radis, ciboulette, oignon rouge + salade) !

Le fish de la maison, un églefin tendre et fondant

Le Fish Burger

La salade la Grande B.

Je sais même pas si j’ose pour parler des desserts… Gaufre, fondant au chocolat, île flamande et Ananas frais … Faut dire que je les ai tous gouté … la crème fraîche et la chantilly sont d’Isigny (encore des produits de qualité), je vais plutôt vous laisser les photos et vous laisser baver devant comme je l’ai fait en vrai.

Léon de B, une jolie adresse disponible aussi sur Foodora  et qui pour ma part va surement devenir sans aucun doute ma cantine cet été !

L'île Flamande

100% Pure Gaufre Belge !

Ananas frais

Léon de B
183, Boulevard Macdonald
75019 Paris
#Leondeb

Léon de B.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *