Le gâteau invisible !

Bon cette recette m’avait déjà tapé dans l’oeil sur Instagram, il faut dire que les blogueuses food savent vraiment mettre en scène leurs assiettes de desserts (avec même des effets de brume et de fumée et tout, au final je sais pas si c’est très rentable pour elles…).

Pour rentrer dans le moule (ahah) je me suis fait un petit plaisir littéraire et culinaire avec le livre : « Le Gâteau Invisible » de Christelle Huet-Gomez dans la collection Les Petits Plats de Marabout Cuisine. Première impression en main assez positive, les photos sont justes magnifiques et les recettes semblent vraiment faciles, copieuses et abordables. Autre point positif c’est que même si les gâteaux semblent un peu #FAT au premier abord, en soit c’est assez équilibré dû au fait que l’essentiel du gâteau tient aux ingrédients de type légumes ou fruits (sans passer par la case friture en prime).
En bonus des recettes pour toutes les saisons et les envies avec un livre divisé en quatre parties :

  • Gâteaux aux pommes (ou aux poires)
  • Gâteaux Tutti-Frutti (à base de mangue, d’ananas ou encore de carottes!)
  • Gâteaux de pommes de terre (#BOOM)
  • Gâteaux de légumes

Un ensemble de recettes parfait qui peut se décliner de l’apéritif aux desserts sans problèmes.

C’est parti pour mon premier gâteau invisible : Le Pomme-Cannelle (sans cannelle, faut pas déconner non plus j’en ai une sainte horreur) : les instructions sont simples, la préparation rapide (enfin sauf pour les 1,2 kilos de pommes à éplucher, couper à l’aide d’un couteau très très aiguisé et panser les ampoules…) en tout moins de 30 minutes de préparation, on mélange le tout et le tour est joué. Visuellement, même avant cuisson on sent qu’il y a largement moins de pâte que de pommes, la pâte va jouer le rôle de liant et les pommes vont de « coller » entre elles donnant une impression de pavé de pommes voire limite de lasagnes de pommes, ou encore de gâteau de crêpes… J’arrive pas trop à me décider.
invisibleInvisible_2

J’ai eu un peu de doute quant à la cuisson du gâteau, le livre indique 50 minutes pour 180°, après plus d’une heure mon gâteau semblait encore un peu liquide, quid de mon four Fisher-Price ou de mon moule trop grand qui empêche la fermeture complète de la porte du four on ne le saura jamais hé hé.
Après de longues minutes de refroidissement qui ont embaumé ma cuisine, le premier teste se fait sentir trépignant d’impatience :
Invisible_4– Je pense que j’ai été trop impatiente ( :3 ), la découpe à été un peu difficile à cause de la chaleur encore bien présente, résultat un beau bazar dans l’assiette, les pommes se sont fait la malle.
– On voit parfaitement les différentes couches de pommes dans la tranches de gâteaux, certes pas vraiment super esthétique et en bordel mais ça donne envie.
– La texture de la pâte ressemble à un mélange de flan et de clafouti, assez déstabilisant pour une première dégustation mais on y retourne avec plaisir. Attention, c’est pas du tout pâteux, le point positif c’est que l’on ressent vraiment les pommes, la pâte est vraiment secondaire, et ça fait vraiment du bien.
– En bouche c’est doux, c’est parfois croquant et pas plus lourd que ça, on se ressert avec avidité et gourmandise.
– Après une nuit au réfrigérateur le gâteau est plus compact (et les pommes plus croquantes) et c’est très agréable en bouche avec sa note de fraicheur.

En conclusion, premier date réussi ! C’est un gâteau qui change un peu des cakes assez basiques et qui peut se décliner super facilement, j’ai déjà noté deux trois-idées qui ne sont pas dans le bouquin. Prochaine étape le gâteau dans sa version salée, soit pdt/raclette (UNE TUERIE QUI S’ANNONCE DÉJÀ EN BEST SELLER DANS MES FESSES) soit façon Parmigiana : Aubergine (frites ou non)/Mozzarella (avec rajout de basilic et de parmesan #OMNOMNOM)

Conseils : Pour une jolie présentation, réservez des lamelles de pommes à disposer sur le dessus de la préparation ainsi qu’un peu de pâte pour coller le tout et éviter une oxydation prématurée de la pomme. Si vous êtes vraiment un warrior de la perfection, assembler vous-même votre gâteau pour avoir de jolies superpositions de pommes et une effet visuel de folie dans l’assiette.

Invisible_3

5 réflexions sur “Le gâteau invisible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *